< Précédent

Un potager sur le balcon

Les potagers ne sont pas réservés aux heureux jardiniers de la campagne. En ville, il suffit d’un balcon ou d’un patio pour s’offrir un mini jardin gourmand ...

 

Les potagers ne sont pas réservés aux heureux jardiniers de la campagne. En ville, il suffit d’un balcon ou d’un patio pour s’offrir un mini jardin gourmand.

Du carré de potager sur roulette aux modules verticaux à empiler, de l’étagère murale aux grands sacs à suspendre, en passant par toutes sortes de pots et de bacs, les grandes foires de jardin et les jardineries vous offrent de multiples solutions pour créer un jardin potager sur la terrasse et sur le balcon. Faites preuve d’imagination. Vous pouvez réaliser un simple coffrage en bois ou en béton que vous isolerez avec une bâche hermétique. Détournez les objets, boîte à biscuits métallique, bassine en zinc, cuve en inox, caisse en bois ou en osier, vasque en céramique, sac en toile de jute, pour accueillir vos cultures potagères. Tout est bon pourvu que le fond du contenant soit percé de quelques trous pour l’évacuation de l’eau. Choisissez des légumes qui poussent à toute vitesse, occupent peu de place et se récoltent rapidement. On trouve même des variétés lilliputienne, tomates cerises, carottes grelots, petites laitues pommées, mini navets et choux-fleurs, créées tout spécialement pour la culture en pot, c’est à dire des variétés compactes et robustes qui sont capables de pousser dans très peu de terre et se montrent naturellement résistantes aux maladies.

Envie de vous lancer ?

- Emplacement: choisissez un endroit lumineux mais pas trop écrasé de soleil car les plantes souffrent vite du manque d’eau. Une palissade ou un claustra crée un micro-climat et abrite les cultures des vents desséchant.
- Drainage: quelque soit le contenant, vous devrez le préparer pour recevoir vos plantations en installant dans le fond un lit de gravier ou de billes d’argile expansé, isolé du terreau par un feutre de jardin.
- Substrat: du terreau «spécial jardinières» et non de la terre car le terreau est bien plus léger que la terre. Il garantit un bon drainage, une bonne aération et possède une grande capacité à retenir l’eau. On peut rajouter un peu de sable grossier ou du compost pour en améliorer la structure.
- Plantes: achetez au marché ou en jardinerie des plantes en godet ou en motte, c’est-à-dire sous forme de plants, avec un peu de terre autour des racines. Vous éviterez ainsi les semis, toujours aléatoires et vous écourterez le temps de culture.
- Arrosage: il doit être fait le matin ou en fin d’après midi, de façon à éviter des pertes excessives par évaporation. L’idéal est d’installer un système d’irrigation goutte à goutte. Dans l’eau d’arrosage, apportez un engrais liquide d’origine organique, à raison d’une fois par mois pendant la belle saison.

Auteur: 
Agnès Speeckaert
Description auteur: 

Agnès Speeckaert est journaliste et photographe, spécialisée dans le jardinage et les reportages de jardins. Dans sa famille, le jardinage s'est transmis de mère en fille. C'est pour aider ses copines à arranger leur jardin qu'Agnès a suivi des études d'horticulture et de paysagisme à Gembloux. Elle est aujourd'hui devenue la spécialiste du jardinage dans de nombreux magazines !


< Précédent