< Précédent

La bio-dynamie

Dunamis, en grec, signifie force, puissance et fécondité. Au-delà des techniques esotériques qui soignent et régénèrent le sol et qui peuvent nous sembler un peu farfelues, la bio-dynamie, c’est avant tout un état d’esprit qui nous invite à comprendre les lois de la vie et à cultiver la terre en les respectant.

 

Dunamis, en grec, signifie force, puissance et fécondité. Au-delà des techniques esotériques qui soignent et régénèrent le sol et qui peuvent nous sembler un peu farfelues, la bio-dynamie, c’est avant tout un état d’esprit qui nous invite à comprendre les lois de la vie et à cultiver la terre en les respectant.

Comme la culture bio, la bio-dynamie prône le respect de la nature, mais elle s’intéresse aussi à la dynamique des choses. Un jardin nourricier ou une exploitation agricole est comme un individu vivant, autonome, équilibré, régulé par un savant dosage entre les champs, les arbres, le bétail, rythmé par les cycles cosmiques, influencé par l’univers tout entier.

Maria Thun, une des grandes «prêtresses» de la bio-dynamie au jardin, a élaboré un calendrier des semis qui apporte des indications précises pour semer, planter, travailler le sol, soigner les plantes et récolter, non seulement avec la Lune mais aussi avec tout le ciel dans son ensemble. Maria nous invite également à observer la forme de la plante, révélatrice de sa santé et de ses besoins. Son calendrier distingue ainsi les jours racines, feuilles, fleurs et fruits qui vont déterminer la période la plus favorable pour les semis et les récoltes de chaque famille de plantes.

Mais tenir compte des rythmes cosmiques ne sert à rien si le sol et les plantes n’ont pas bénéficié de soins et préparations élaborées avec des substances minérales, végétales et animales. Certains sont destinés au compost, d’autres au sol et enfin aux parties aériennes des plantes. Ces préparations sont les piliers de la méthode. La fumure organique améliorée de préparations dynamisantes transfère dans le sol les forces déjà présentes dans la matière. La base de la fumure est le compostage en couches alternées des déchets organiques des végétaux et des fumiers frais d’animaux.

Pour soigner les plantes et lutter contre les maladies, on utilise du purin d’ortie ou de consoude, décoction de prêle des champs, tisane de valériane… Certaines mixtures un peu mystérieuses sont élaborées à partir de bouse de vache ou de quartz finement broyé dont on remplit des cornes de vache enterrées dans le sol. Diluées dans l’eau et brassées afin de provoquer un tourbillon énergétique, les préparations sont ensuite pulvérisées à doses très faibles sur les parcelles cultivées pour stimuler la vie du sol et harmoniser la croissance végétale.

Pour plus d'infos: www.bio-dynamie.org

Auteur: 
Agnès Pirlot pour Magie des Jardins
Description auteur: 

Agnès Pirlot est journaliste et photographe, spécialisée dans le jardinage et les reportages de jardins. Dans sa famille, le jardinage s'est transmis de mère en fille. C'est pour aider ses copines à arranger leur jardin qu'Agnès a suivi des études d'horticulture et de paysagisme à Gembloux. Elle est aujourd'hui devenue la spécialiste du jardinage dans de nombreux magazines !


< Précédent