< Précédent

Aster, tapisserie pour l’automne

 

Avec leur air de marguerites ou de pompons inachevés, les asters sont les têtes couronnées de l'automne. Honneur à ces stars qui nous ravissent par leur infinie diversité.

Maîtres incontestés des grands mixed-borders d’automne, les asters ravissent la vedette aux derniers cosmos, aux anémones du Japon et même aux soleils d’or des helianthus. Vous n’aurez que l’embarras du choix des couleurs: outre le blanc le plus pur, ils déclinent cent tons de bleu clair ou foncé, rose tendre, mauve, rouge amarante, violet ou pourpre.

Les asters de massifs
Pour fleurir les bordures, vous choisirez les Aster dumosus qui forment des coussins nains de 30cm. Leur croissance est rapide et ils demandent beaucoup d’engrais. Parmi les grands asters dressés de 80cm à 1mètre, il y a l’Aster novi-belgii au feuillage vert foncé et lisse, très vigoureux, voire envahissant, résistant à tout les types de sol mais sensible à l’oïdium qui poudre de blanc le feuillage et l’Aster novae-anglia au feuillage clair et duveteux, au port plus raide et plus sains que ses cousins. Les Aster ericoïdes réservent aussi de belles surprises avec des plantes au port plus souple qui offrent une floraison vaporeuse blanche, mauve ou rose pâle. Ils aiment le plein soleil et résistent bien à la sécheresse. Les plantes les plus hautes nécessitent un bon tuteurage sous peine de les voir verser sous le poids de leurs fleurs étoilées.

Comment les cultiver ?

- La terre: un sol léger et bien travaillé à la bêche est préférable à une terre lourde et argileuse. Enfouir du terreau ou du compost avant la plantation.

- Distance de plantation: pour faire une belle touffe fleurie, rassembler 3 à 5 plants en godet espacées de 20cm. Laisser 80cm entre chaque groupe de fleurs.

- Maladie: les asters sont sensibles au blanc (oïdium) qui feutre le feuillage. Faire un traitement préventif au printemps.

- Entretien: après le premier gel, rabattre à la cisaille ou au sécateur les tiges à 10cm du sol. Griffer le sol en incorporant de l'engrais organique a printemps.

- Division: déterrer et diviser la souche  la fourche bêche tous les 3 ans, au printemps. Ne conserver que les éclats extérieurs.

Astuce
Un bon moyen pour renforcer la santé des grands asters est de rabattre les tiges à la fin du mois de juin, d’un bon tiers. La floraison sera un peu retardée mais le feuillage sera beaucoup moins sensible aux maladies et ne se dégarnira pas de la base. Vous obtiendrez de cette façon une plante plus touffue avec des tiges plus courtes, plus résistantes au vent, et une multiplication des hampes florales décoratives en massifs comme en bouquets.

Auteur: 
Agnès Speeckaert
Description auteur: 

Agnès Speeckaert est journaliste et photographe, spécialisée dans le jardinage et les reportages de jardins. Dans sa famille, le jardinage s'est transmis de mère en fille. C'est pour aider ses copines à arranger leur jardin qu'Agnès a suivi des études d'horticulture et de paysagisme à Gembloux. Elle est aujourd'hui devenue la spécialiste du jardinage dans de nombreux magazines !


< Précédent