La fabrication du compost de broussailles

/ Magie des jardins ¬Ľ infos-jardins ¬Ľ La fabrication du compost de broussailles
Revenir à Infos Jardins
La fabrication du compost de broussailles

La fabrication du compost de broussailles

Comment fabriquer le compost de broussailles

1. Récoltez :
– Coupez les branches et les rameaux en s√®ve, vivants, munis de leurs feuilles, sans tri ni dosage et cela. du printemps jusqu’√† l’automne.
РEléments venant de talus : prunelliers, fruitiers, épineux, ronce (gants).
– Tailles de haies : ligustrum, lilas, ifs, charmes.
РHerbacées en voie de ligni?cation : orties, fougères, chardons (avant floraison).
РDans le cas de préparation manuelle du compost :
– le diametre des rameaux ne peut d√©passer 8 mm, longueur √† peu d’importance.
РDans le cas de préparation mécanique :
– on peut utiliser n’importe quel diametre suivant le broyeur mis √† sa disposition, √† condition de reduire la mati√®re a 8 mm d’√©paisseur.

√Ä d√©conseiller : les √©l√©ments r√©sineux : peu de bois ou d’aiguilles de pin, sapin, m√©l√®ze; pas de bruy√®res ou lauriers (d√©composition trop lente, mati√®re trop acide).
À proscrire : les herbes tondues, les graminées (blé, orge, seigle, foin, paille).
Les légumineuses : trèfle, luzerne, sainfoin.

2. Tri
– Tout ce qui n’est pas ‚Äúsemi-ligneux‚ÄĚ sera s√©par√©, r√©serv√© √† un tas de compost ordinaire.
– Tout ce qui est souple et vert, inf√©rieur √† 8 mm d’√©paisseur ne doit pas √™tre broy√©.
C’est quand elles ont plus de 8 mm, qu’il faut d√©couper les branches au s√©cateur (5 √† 10 cm de long), le broyeur ne servant que pour les grosses quantit√©s.

3. Trempage et lmprégnatlon
РLa matière broyée ou non doit étre trempée dans les 12 heures au plus tard. Ne jamais dépasser 24 heures. pour éviter le dessèchement de la sève qui constitue la partie vivante du compost.
– l’impr√©gnation dure 24 heures, en maintenant toute la mati√®re immerg√©e par des poids (ne pas d√©passer les 48 heures).
On retire √† la fourche la mati√®re impr√©gn√©e, et on la dispose en tas sur l’aire de pr√©compostage.
Ne pas jeter le liquide. ll servira de ferment pour les trempages suivants.

4. Précompostage (fermentatlon anaérobie)
Avec la mati√®re v√©g√©tale impr√©gn√©e d’eau, on confectionne un tas bien tass√©, qui va rester en place √† m√™me le sol, jusqu’√† obtention d’un volume obligatoire de 4 m3 minimum.
ll peut √©tre pr√©par√© en plusieurs jours ou plusieurs semaines. On dispose en fait de toute la p√©riode printemps-√©t√©, du moment que l’on maintient son taux d’humidit√©.
Le précompostage de 21 jours commence toujours lorsque le tas est terminé.
La fermentation bact√©rienne se manifeste tr√®s vite par une chaleur interne du tas pouvant atteindre 70-80 ¬į. On peut faire autant de tas qu’on a de fois 4 m3.

5. Compostage de 90 jours (fermentation aérobie)
– Pass√© les 21 jours de pr√©compostage, on ouvre le tas en le cardant √† l’aide d’une fourche recourb√©e, a?n de l’a√©rer au maximum.
– Les mati√®res devenues tr√®s l√©g√®res devront √™tre remises en un second tas,¬† le tas de compostage dont les dimensions sont rigoureuses, soit 2.20m √† la base et 1.60m √† la plus grande hauteur, en forme de pyramide allong√©e, dont la longueur peut varier d’apr√®s la quantit√© de mati√®re dont on dispose.
A l’inverse du pr√©compostage, les v√©g√©taux en d√©composition seront ¬ę¬†tr√®s a√©r√©s¬†¬Ľ.
Pour terminer, le tas de compostage doit √™tre recouvert d’une couche de 2 cm de terre, puis de branchages grossiers, de paille ou de toile de jute. Cette couverture √©vite les pertes de chaleur par le vent et emp√™che la pluie de trop p√©n√©trer √† l’int√©rieur. Ne pas utiliser de toile plasti?√©e, l’air doit circuler librement dans le tas. Ceci constitue la phase hivernale.

Utilisation du compost

– Ne peut √™tre utilis√© qu’en surface.
– Pour vos semis en ligne ou √† la vol√©e, proc√©der comme pour un semis classique dans le sol, puis recouvrir le sol de 7 cm d’humus vivant sans aucun arrosage.
– Pour les semis ou plantations faits ult√©rieurement √†¬† l’√©pandage du compost : ouvrir un sillon ou un trou dans la nourriture originelle du sol, semer ou planter et recouvrir. (M√™me les graines de carottes passent au travers des 7 cm de compost!)

Que planter ?

Tout, légumes, plantes aromatiques, vignes, fruitiers, peu importe la grosseur de la graine.

Remarques générales

– 4 m3 couvriront 60 m2 la premi√®re ann√©e, √† raison d’une couche de 7 cm de ce compost. minimum indispensable pour emp√™cher les mauvaises herbes de pousser et pour conserver une temp√©rature constante de 21¬į.
Comme la terre ne ‚Äúdig√®re‚ÄĚ que 3 cm de compost par an, le nouveau tas de 4 m3 de la deuxi√®me ann√©e permettra d’agrandir votre surface de culture en cons√©quence, jusqu’√† atteindre 100 m2 les ann√©es suivantes.
– Le compost de broussailles se suffit √† lui-m√®me. ll est exclu d’employer des compl√©ments de quelque nature que ce soit.
– Si l’ensemble du tas ne peut √™tre utilis√© de suite, on peut reformer un tas et entamer un nouveau compostage de 90 jours, ce qui donnera un compost de 180 jours √† la texture tr√®s fine ayant l’aspect du terreau.
– La surface mise en culture doit √™tre imp√©rativement d’un seul tenant (ni chemins ni sentiers). Toute la surface doit √™tre couverte, c’est une condition essentielle √† la r√©ussite.
– Ce compost convient pour des √©tendues modestes, √† √©chelle humaine, non pour des plaines canadiennes. La rendement √©tant de 3 √† 4 fois sup√©rieur : 50a = 2 Ha, ce qu’il faut pour faire vivre un mara√ģcher.
– ll faut provoquer l’aide entre voisins.
Рpour faciliter les travaux de manutention, les quantités manipulées seront plus importantes (le partage du compost peut se faire équitablement).
– afin d’√©viter les gaspillages : apport de branchages qui auraient √©t√© br√Ľl√©s ou √©vacu√©s avec di?√ģcult√©.
Рpour récolter le long de talus et terrains abandonnés en quantités suffisantes.
Рpour investir dans un matériel de base si nécessaire.

Conclusion

Cette recette dz compostage de broussailles, vieille de plus de 800 ans, nous apporte des produits sains, savoureux, sans aucune maladie, sans aucun traitement, sans arrosage, sans bêchage, sans couvert et sans binage.

Nous sommes en présence de moyens extraordinaires. Sachons les mettre en valeur et nous en servir sagement. Ces méthodes ont été établies pour des raisons humanitaires et non pour des buts lucratifs.

Eric Severin

Lasne Nature asbl 2009