< Précédent

L'arrosage: 10 conseils anti-secheresse

Au jardin, à l’heure de la sécheresse, la lutte est à l'anti-gaspillage de l’eau. Inutile d’arroser beaucoup, tout et tout le temps ! Voici quelques conseils pour jardiner en économisant l’eau ...

 

 

Au jardin, à l’heure de la sécheresse, la lutte est à l'anti-gaspillage de l’eau. Inutile d’arroser beaucoup, tout et tout le temps ! Voici quelques conseils pour jardiner en économisant l’eau ...

 

1) Récupérez l’eau du ciel. Installez au pied d’une descente de gouttière un tonneau ou une citerne. Après quelques pluies, vous récolterez rapidement près d’un mètre cube d’eau (soit 1000 litres) qui sera une précieuse réserve pour arroser votre jardin.

2) Espacer les arrosages. Mieux vaut un arrosage abondant au pied de chaque plante une fois par semaine qu’un arrosage superficiel de vos parterres chaque jour. En espaçant les arrosages, on force la plante à développer des racines profondes qui capteront plus longtemps la fraîcheur.

3) Arroser le soir. Après une journée de canicule, une douche à jet doux au moment du coucher du soleil permet d’abaisser la température des plantes tout en réduisant la transpiration. La plante a ensuite toute la nuit pour se gorger d’eau et reprendre des forces.

4) Installez un arrosage goutte-à-goutte. Idéal pour arroser les plantes en pot sur la terrasse, ce système s’adapte à n’importe quel robinet et il consomme très peu d’eau. Associé à un programmateur, cette installation vous permet de passer le cap des vacances sans souci.

5) Plantez en automne. Les végétaux auront le temps de s’enraciner avant les grands froids et ils seront ensuite plus résistants à la sécheresse l’été suivant.  Prévoyez une cuvette d’arrosage autour du pied de la plante pour faciliter l’arrosage.

6) Améliorez le terrain. Enrichissez les sols sableux avec une bonne dose de compost et un peu de tourbe blonde pour retenir l’eau. Dans les pots et jardinières, choisissez un terreau avec rétenteur d’eau.

7) Binez la terre. Lorsqu’une croûte se forme à la surface du sol, l’eau s’évapore par des crevasses. Un coup de binette ou de griffe remue la terre en surface, brise la croûte et forme comme un coussin hermétique qui empêche l’évaporation de l’eau.

8) Pratiquez le mulching. Autour des plantes, répandez un paillis de matières organiques, coupes de gazon, compost, déchets de branches broyées, paille ou cosses de cacao. Cet édredon gardera le sol humide plus longtemps.

9) Choisissez des plantes frugales. Prenez modèle sur la terre aride de la garrigue en choisissant des variétés sobres qui supportent bien la sécheresse, comme les lavande, santoline et stachys laineux. Si votre terrain est sablonneux, pensez aux buddleia, tamaris, rosier rugosa, genêt et symphorine.

10) Remplacez le gazon par le gravier. C’est la nouvelle tendance pour les jardins sans eau. Les graviers font office de mulch et réduisent fortement l’évaporation de l’eau du sol, comme le fait un tapis d’écorces. On y trouve toutes sortes de semis de plantes annuelles ou vivaces qui débarquent toutes seules, par la voie des airs.

 

Agnès.

Auteur: 
Agnès Speeckaert
Description auteur: 

Agnès Speeckaert est journaliste et photographe, spécialisée dans le jardinage et les reportages de jardins. Dans sa famille, le jardinage s'est transmis de mère en fille. C'est pour aider ses copines à arranger leur jardin qu'Agnès a suivi des études d'horticulture et de paysagisme à Gembloux. Elle est aujourd'hui devenue la spécialiste du jardinage dans de nombreux magazines !


< Précédent