< Précédent

Septembre: Les conseils pour votre jardin

Septembre ! C’est aussi la rentrée au jardin. Après un été torride et un peu de pluie, la pelouse reverdit et l’on voit éclore de nouvelles floraisons dans nos massifs. Il suffit de peu de choses pour que le jardin retrouve de belles couleurs …

 

 

Septembre ! C’est aussi la rentrée au jardin. Après un été torride et un peu de pluie, la pelouse reverdit et l’on voit éclore de nouvelles floraisons dans nos massifs. Il suffit de peu de choses pour que le jardin retrouve de belles couleurs …

 

Météo
On dit que septembre est un second printemps. La lumière s’adoucit et le jardin baigne dans une brume vaporeuse. Savourez le charme de cette demi-saison qui, le 21 du mois, entrera dans la mélancolie de l’automne.

L’heure des bilans
Ravivées par la lumière déclinante de la fin de l’été, les couleurs chaudes des fleurs de septembre font de ce mois un temps fort des jardins. Hélas, beaucoup de plantes ont souffert pendant les mois chaud de l’été et ont été un peu négligés. Il est facile en cette saison de repérer les endroits dégarnis pour boucher les trous. En pépinière, les jeunes plantes cultivées en pot n’attendent que vous. Leurs racines ont juste la bonne taille et les mottes se retirent d’un seul geste, prêtes à s’installer dans vos massifs pour combler les vides.

La taille du buis
Si vos buis n’ont pas trop souffert de la sécheresse ou des différentes maladies (chenilles de la pyrale ou certains champignons dévastateurs): Pour une bordure basse, d’une petite haie ou d’un topiaire, la taille du buis se fait au minimum deux fois par an, en mai et en septembre. Pour les haies, rien ne vaut la cisaille à main car le taille-haie électrique blesse le feuillage. Pour les petits topiaires, il est même conseillé le ciseau que le tailleur utilise pour couper les tissus! Après la taille, apportez un peu d’engrais organique que vous répartirez au pied des buis.

Au potager
En fin de saison, le sol du potager reste nu en beaucoup d’endroits. Pour apporter un complément de fertilisation et éviter l’envahissement des parcelles par les mauvaises herbes, semez un engrais vert. Méconnu, le seigle se plaît en sol pauvre et acide. La meilleure période pour le semer s’étend de septembre à fin octobre. Au printemps il sera fauché puis, après décomposition, incorporé au sol pour l’enrichir en éléments nutritifs.

Prairie fleurie
Très en vogue depuis quelques années, les prairies fleuries peuvent être aménagées dans un fond de terrain bien ensoleillé ou prendre la place du gazon, ne laissant qu’une étroite bande tondue pour la promenade. Le semis se fait à la fin de l’été ou au printemps. L’entretien de la parcelle se limite à deux fauchages sur l’année, le premier à la fin du mois de juin, le second fin septembre. On peut réensemencer certaines parcelles chaque année pour maintenir une belle floraison.

La saison des hortensias
S’il vous reste quelques hortensias en fleurs après cette période de canicule. Certains hortensias bleus virent au rose au bout de quelques années. Ceci signifie que le sol n’est pas assez acide ou qu’il contient trop peu de fer. Pour maintenir les fleurs d’hortensias bleues, mélangez au terreau de la tourbe, de la terre de bruyère ou une solution à base de sulfate d’aluminium.

Dans vos massifs
Tant que la terre est chaude, vous pouvez divisez vos plantes vivaces et les replanter ailleurs. Profitez en aussi pour planter en septembre-octobre vos bulbes de printemps (perce-neiges, narcisses, ... ). Par contre, ne divisez pas encore maintenant vos graminées. Attendez le début du prochain printemps. Continuez à cueillir vos dahlias, car des nouveaux boutons peuvent encore fleurir jusqu’au premières gelés.

 

Auteur: 
Agnès Speeckaert et adaptations de Magie des Jardins
Description auteur: 

Agnès Speeckaert est journaliste et photographe, spécialisée dans le jardinage et les reportages de jardins. Dans sa famille, le jardinage s'est transmis de mère en fille. C'est pour aider ses copines à arranger leur jardin qu'Agnès a suivi des études d'horticulture et de paysagisme à Gembloux. Elle est aujourd'hui devenue la spécialiste du jardinage dans de nombreux magazines !


< Précédent