< Précédent

Le potager en hiver

 

En hiver, le potager offre encore de nombreuses possibilités aux jardiniers qui veulent récolter des légumes frais et savoureux, tellement importants pour l’organisme en cette période de l’année. Quelques travaux sont cependant nécessaires afin de protéger les légumes des intempéries et de faciliter les récoltes.

Contre le froid
Disposez une couche de feuilles mortes ou de paille entre les plants de légumes pour isoler le sol du gel et pour donner moins de prise au vent. Les légumes racines peuvent être protégés des rigueurs de l’hiver par buttage. Laissez-les en place protégé d’une couverture de terre et de feuilles. Ils resteront bien frais et croquants. Les légumes feuilles ne peuvent pas être buttés mais un peu de paille peut les protéger du froid.
 
La mise en jauge
Cette technique permet de prolonger la vie de quelques légumes en les protégeant du froid. Elle est principalement utilisée pour les choux pommés, les chicorées scaroles et pain de sucre et accessoirement pour les dernières laitues. On les récolte le plus tard possible, mais avant les premières gelées, en préservant au maximum la motte de terre qui entoure la racine. Pour le stockage, en cave ou dans un abri de jardin, chaque légume sera repiqué dans une tranchée ou dans un pot rempli de terre et recouvert de paille.

Quels sont les légumes pour l’automne et l’hiver:

- Le poireau. Repiqué à la fin de l’été, il se récolte tout l’hiver selon les besoins, même en période de fortes gelées, à condition d’avoir déposé une épaisse couche de feuilles mortes entre ses lignes.

- Le cerfeuil. Ce légume typiquement belge se sent surtout dans son élément au cours de l’automne. On peut même le récolter sous la neige pour l’utiliser aussitôt.

- La mâche. Semée en août, on la récolte durant tout l’hiver. Ce sont les variétés à petites graines et à feuillage vert foncé qui sont les plus rustiques.

- Le persil. Un semis effectué à la fin de l’été fourni de jeunes plantules moins développées mais plus résistantes au froid. La récolte se fait tout l’hiver et présente de belles touffes au printemps suivant.

- La roquette. Il n’est pas rare qu’on puisse la récolter jusqu’à la Noël. Touchée par une première nuit de gel, elle parvient à regagner toute sa vitalité en quelques heures.

- Le chou frisé. Les variétés basses et compactes résistent mieux à l’hiver. Au plus il fait froid, au plus leurs feuilles deviennent plus fermes et plus frisées.

- Les épinards. Les jeunes plants issus de semis tardifs résistent le mieux au froid. La croissance recommencera à la fin de l’hiver.

- Les salsifis, topinambour et scorsonère. Parfaitement rustiques, ils se récoltent au fur et à mesure des besoins. La récolte est facilitée par une couverte de feuilles mortes.

 

Auteur: 
Agnès Speeckaert pour Magie des jardins
Description auteur: 

Agnès Speeckaert est journaliste et photographe, spécialisée dans le jardinage et les reportages de jardins. Dans sa famille, le jardinage s'est transmis de mère en fille. C'est pour aider ses copines à arranger leur jardin qu'Agnès a suivi des études d'horticulture et de paysagisme à Gembloux. Elle est aujourd'hui devenue la spécialiste du jardinage dans de nombreux magazines !


< Précédent