< Précédent

Le géranium vivace: Exubérant !

A la fois discret et indispensable, le géranium vivace fait le bonheur du jardinier. Pour bien le choisir, tenez compte de la couleur, du volume et de l’espèce ...

 

Exubérant et indispensable, le géranium vivace fait le bonheur du jardinier. Pour bien le choisir, tenez compte de la couleur, du volume et de l’espèce.

Tempérament volontaire et fiable, feuillage décoratif et abondant, petites fleurettes champêtres à profusion… parce qu’il a toutes les qualités, le géranium vivace trouve une place de choix dans nos jardins. Contrairement à son cousin frileux, le géranium de balcon qui est en fait un Pelargonium, le géranium de nos jardins se moque bien du froid. C’est une plante vivace qui peut rester en terre tout l’hiver et qui fleurit chaque année durant l’été.

Des fleurs sur un beau feuillage
Dans l’éventail des variétés actuelles, on trouve toute une palette de coloris allant du blanc rosé au carmin, lilas, bleu, violet et pourpre. Des variétés comme ‘Rozanne’ ou ‘Patricia’ fleurissent du printemps à l’automne presque sans discontinuer. Le feuillage est parfois aussi intéressant que la floraison. Sur certaines variétés comme le G. phaeum, il se tache de lie-de-vin. Sur d’autres, il prend une teinte gris velouté, G. renardii ‘Philippe Vapelle’ ou presque jaune ‘Ann Folkard’ et ‘Blue Sunrise’, pouvant éclairer un coin sombre ou lier un massif par sa verdure.

Au soleil ou à l’ombre
Le géranium se contente d’une terre ordinaire bien drainée même s’il est plus plantureux quand on lui donne un engrais organique. La plupart apprécient les terrains frais et le climat belge ou anglais leur convient donc idéalement. Ils se contentent de n’importe quelle exposition mais fleurissent mieux au soleil. Si la terre de votre jardin est plutôt sèche, les G. magnificum, G. sanguineum et G. endressii donnent d’excellents résultats et les G. dalmaticum, G. oxonianum, G. macrorrhizum et l’excellent G. ‘Russel Prichard qui fleurit tout l’été font merveille dans un jardin de rocailles. Les variétés les plus hautes, G. ‘Johnson’s Blue’, G. clarkei, G. hymalayense, G. phaeum, G. pratense ou G. psilostemon, qui ont tendance à retomber trouvent un appui contre d’autres vivaces ou des rosiers. Selon sa taille, le géranium vivace forme de ravissantes bordures ou s’installe dans les massifs fleuris. Il ne demande pas d’autres soins que la coupe du feuillage après le premier gel. Le ton est donné, celui d’une sauvage fantaisie. Un vrai bonheur…

Auteur: 
Agnès pour Magie des Jardins
Description auteur: 

Agnès Speeckaert est journaliste et photographe, spécialisée dans le jardinage et les reportages de jardins. Dans sa famille, le jardinage s'est transmis de mère en fille. C'est pour aider ses copines à arranger leur jardin qu'Agnès a suivi des études d'horticulture et de paysagisme à Gembloux. Elle est aujourd'hui devenue la spécialiste du jardinage dans de nombreux magazines !


< Précédent