< Précédent

Les dix règles d'or à suivre pour vos orchidées

Les 10 règles d'or pour acheter et garder le plus longtemps possible vos orchidées dans votre intérieur ...

 

 

Les 10 règles d'or pour acheter et garder le plus longtemps possible vos orchidées dans votre intérieur:

 

- Renseignez-vous sur les plantes. Les orchidéistes spécialisés fournissent automatiquement les fiches de culture des orchidées qu'ils vendent. Outre le nom du genre, de l'espèce et de la variété, ces fiches donnent des informations précieuses sur les besoins en eau, engrais et luminosité des orchidées.

- Achetez-les de préférence chez les horticulteurs spécialisés, car les plantes vendues en grande surfaces sont souvent importées de Hollande ou d'Asie. Cultivées dans des conditions artificielles, commercialisées très jeunes, parfois stockées et transportées dans des conditions traumatisantes pour la plante. C'est ainsi que les plantes sont souvent fragiles, parfois atteintes
de parasites et de maladies.

- Evitez-leur le choc thermique entre le magasin et le domicile. Pour cela, il faut qu'elles soient enveloppées soigneusement dans du papier de soie ou un grand sac en papier.

- Ne les replantez surtout pas dans le terreau: les orchidées en mourraient. Pour la plupart d'origine tropicale ou subtropicale, elles sont épiphytes et ne poussent pas en pleine terre mais sur des troncs. C'est pourquoi elles sont cultivées dans un substrat inerte composé d'écorce de pin et de mousse artificielle.

- Donnez-leur de la lumière. Une exposition à l'est, ou elles recevront la lumière du matin, est bénéfique aux orchidées et les incite à refleurir. Il faut les placer tout contre une fenêtre, mais veiller à ce que leur feuillage, sensible aux brûlures du soleil, soit protégé par un voile tamisant.

- Surveillez l'hygrométrie. L'humidité atmosphérique est très importante. La plupart des orchidées apprécient une hygrométrie aux alentours de 60%, ce qui est très loin des conditions de nos maisons (30 à 40%). Il faut donc installer de préférence un humidificateur dans la pièce, ou créer un microclimat humide en posant des pots dans un plateau garni de billes d'argile baignant dans l'eau.

- Veillez à la température. Pour qu'elles refleurissent, les orchidées doivent percevoir les différences de température entre les saisons, mais aussi entre le jour et la nuit. C'est pourquoi il est bon de les faire séjourner dehors en été et jusqu'à la fin de l'automne, à exposition mi-ombragée, pour qu'elles ne soient pas brulées. Dans une maison ou un appartement, une baisse du thermostat la nuit ou une fenêtre entrouverte permettront de créer l'écart de température.

- Arrosez-les régulièrement. Une à deux fois par semaine, procédez à des arrosages abondants pour que le substrat s'imprègne. Mais ne laissez pas d'eau stagner dans la soucoupe, car elle pourrirait rapidement les racines. Hormis certaines orchidées (les cymbidiums et les paphiopedilums), qui peuvent se contenter de l'eau du robinet, les autres préfèrent les eaux douces, non calcaires. L'eau de pluie, l'eau minérale ou l'eau traité par adoucisseur conviennent, à température ambiante.

- Nourrissez-les. Cultivées sur des milieux inertes, les orchidées doivent être alimentées. Les engrais spéciaux, dilués dans l'eau d'arrosage, sont donc indispensables quasiment toute l'année.

- Attendez avant de les rempoter. Les rempotages ne sont pas recommandés avant trois à cinq ans après l'achat car ils traumatisent les racines. Ils ne s'imposent que lorsque les plantes, qui aiment en général être à l'étroit dans leur pot, deviennent trop importantes et son déséquilibrées.

 

N.B.: Comment faire refleurir une orchidée variété papillon ? Ne coupez pas la tige défleurie à ras, mais plutôt à mi-hauteur, au dessus d'un œil. Une tige florale secondaire se développera à partir de cet œil. La deuxième floraison terminée, coupez la tige à ras.

 

Auteur: 
Magie des Jardins

< Précédent