< Précédent

Déplacer un arbuste

Lorsqu’un arbre ou un arbuste est mal placé, trop près de la maison ou trop proche de ses voisins, mieux vaut le déplacer. Les précautions à prendre pour réussir l’opération …

 

Lorsqu’un arbre ou un arbuste est mal placé, trop près de la maison ou trop proche de ses voisins, mieux vaut le déplacer. Les précautions à prendre pour réussir l’opération…

Transplanter un arbre ou un gros buisson est une opération fastidieuse mais toujours possible, à condition de préparer le sujet avant de l’arracher. Chez les pépiniéristes, cette opération se fait tous les deux ans afin d’obliger les végétaux à développer de nouvelles racines favorables à la reprise de la plante. Au plus un arbre est jeune et récemment planté, au plus il est facile de le transplanter.

Cerner les racines
Le cernage se pratique un an à l’avance, donc à l’automne précédant la transplantation. Il consiste à faire une tranchée le plus profond possible en faisant un arc de cercle autour de la plante. Sectionnez les grosses racines situées en périphérie afin d’encourager la formation de radicelles. La plante supportera ainsi mieux l’amputation des racines profondes. Remplissez la tranchée d’un mélange de terre, terreau et d’engrais organique, créant une zone riche, propice au développement des radicelles.

Couper les branches
La transplantation déséquilibre le rapport racines-feuillage. Pour adapter le volume des racines restant avec la quantité de branches et de feuilles à venir, il faut impérativement en réduire le nombre. Coupez les rameaux les plus anciens et ceux mal placés. Enlevez ensuite un tiers de la longueur des rameaux conservés, tout en respectant la silhouette de la plante.

Arracher la plante
Procédez pendant le repos de la végétation, soit de novembre à mars. Dégagez l’ensemble de la motte en conservant un maximum de terre autour des racines. En terre sableuse, emballez les racines dans une toile humide pour éviter leur dessèchement. Un terrain argileux permet de découper une motte bien compacte, mais beaucoup plus lourde.

Creuser et replanter
Creusez un trou légèrement plus grand que celui de la motte pour ameublir la terre et l’améliorer avec un engrais organique. Positionnez la plante tout en respectant la profondeur de la plantation initiale. Prévoyez un tassement naturel au fond du trou si la terre a été travaillée. Arrosez copieusement, même s’il pleut et paillez pour conserver l’humidité au pied de la plante.

Auteur: 
Agnès Speeckaert pour Magie des jardins
Description auteur: 

Agnès Speeckaert est journaliste et photographe, spécialisée dans le jardinage et les reportages de jardins. Dans sa famille, le jardinage s'est transmis de mère en fille. C'est pour aider ses copines à arranger leur jardin qu'Agnès a suivi des études d'horticulture et de paysagisme à Gembloux. Elle est aujourd'hui devenue la spécialiste du jardinage dans de nombreux magazines !


< Précédent