< Précédent

Un décor de feuillage persistant

Avec leurs feuillage toujours vert, les buis, laurier, houx, ligustrum, lonicera aident à structurer le paysage. Certains buissons offrent, en plus de leur feuillage coriace, une floraison intéressante.

 

Avec leurs feuillage toujours vert, les lauriers, houx, ligustrum, lonicera aident à structurer le paysage. Certains buissons offrent, en plus de leur feuillage coriace, une floraison intéressante.

Ainsi les viburnum, mahonia, skimmia, kalmia, rhododendron, camélia et azalées fleurissent généreusement au printemps. D’autres sont intéressants par leur feuillage pourpre comme le photinia, le pieris, le leucothoe ou éclaboussé de crème comme les aucubas panachés. Et pour garnir vos jardinières sur la terrasse ou le balcon, les pépinières rassemblent chaque année en automne de nouvelles variétés de fusains panachés, véroniques arbustives et autres petits buissons à feuillages persistants. Dans le choix de vos plantes, renseignez-vous sur leur capacité à résister au gel! Les jardineries mélangent souvent les plantes rustiques adaptées à nos régions à des espèces plus fragiles.

Plantez sans tarder
Les buissons et arbustes à feuillage persistant cultivés en motte ou en conteneur doivent être plantés avant l’hiver. Plus tôt les plantes seront installées dans le jardin, plus vite elles feront des racines et pousseront avec vigueur lors du réveil de la végétation. Avant de commencer vos plantations, investissez dans quelques sacs de terreau. Mélangé à la terre du jardin, ce substrat rendra le sol plus léger et plus facile à travailler. N’hésitez pas à planter serré pour donner à vos massifs une impression de profusion, quitte à tailler ou déplacer les végétaux lorsqu’ils commenceront à se gêner.

Quelques conseils:

- La croissance des arbustes à feuillage persistant étant assez lente, choisissez de préférence un buisson robuste et bien ramifié cultivé dans un grand pot. Même s’il est un peu plus cher, il donnera immédiatement un bel effet à un massif. 

- La culture en conteneur assure en principe un bon enracinement de la plante. Lorsque vous sortez la motte de son pot, le terreau doit adhérer solidement aux radicelles. La présence d’un chignon de racines enroulées au fond du pot est le signe que la plante est restée trop longtemps dans son pot. Retournez sans hésiter chez votre pépiniériste pour l’échanger !  

- Avant la plantation, la motte doit être immergée dans un seau d’eau jusqu’à saturation. Creusez une cavité bien plus large que la motte afin de déposer celle-ci dans une terre ameublie et enrichie de terreau. 

- Tous les buissons de petite taille acceptent la culture en pot sur le balcon. Installez-les dans un bac de minimum 30cm de profondeur. Le terreau horticole peut être mélangé pour moitié à de la terre de jardin. Prévoyez un arrosage régulier avec un peu d’engrais liquide durant l’été.

 

Auteur: 
Agnès Speeckaert
Description auteur: 

Agnès Speeckaert est journaliste et photographe, spécialisée dans le jardinage et les reportages de jardins. Dans sa famille, le jardinage s'est transmis de mère en fille. C'est pour aider ses copines à arranger leur jardin qu'Agnès a suivi des études d'horticulture et de paysagisme à Gembloux. Elle est aujourd'hui devenue la spécialiste du jardinage dans de nombreux magazines !


< Précédent