< Précédent

Courges, potirons et potimarrons au potager

 

Elles portent des noms plus savoureux les uns que les autres, atteignent des records de tour de taille et vous envahissent un potager en moins de deux. Malgré cela, on n’a qu’une idée en tête: en cultiver un ou deux pieds pour le seul plaisir de les voir pousser.

La culture des cucurbitacées a quelque chose de magique. Pourvue de vrilles et de longues tiges herbacées portant de grandes fleurs jaunes, cette plante annuelle grimpante produit des fruits ronds ou allongés renfermant des graines dans une cavité centrale entourée de chair épaisse. La plante est gourmande en chaleur et en humidité et a besoin de beaucoup de place. On la sème en pot sous abri chauffé en avril ou directement en place au mois de mai en poquets de 3 à 4 graines, dans une terre enrichie d’engrais organique ou de fumier. On éclaircit en gardant le plus beau plant. A condition que le temps soit chaud, on obtient à partir d’une simple graine des sujets aux proportions énormes, cachés sous les tapis de feuillage ample. Si l’on veut obtenir de gros fruits, on conseille de pincer (couper) les tiges juste après la seconde feuille qui surmonte le fruit ou de supprimer au fur et à mesure de leur apparition un fruit sur trois. Au début de l’été, on couvre la terre avec de la paille, des écorces ou d’autres déchets organiques pour maintenir la fraîcheur du sol et on isole les courges du sol par une planche ou une tuile. Les fruits sont cueillis bien mûrs, avec leur pédoncule, durant le mois d’octobre. Etant donné leur écorce résistante, les courges et potirons se conservent sans problème plusieurs mois.

- Courges: de la famille des citrouilles, elle a l’écorce blanc jaunâtre assez lisse. On la cueille jeune pour préparer des beignets, soufflés, purées, potages ou confitures.
- Potiron: ce gros fruit côtelé à l’écorce verte, jaune vif ou rouge orangé peut atteindre 50kg et même jusqu’à 450 kg dans les cas records. Délicieux en potage.
- Potimarron: ce légume délicieux offre une chair ferme, sucrée, parfumée et riche en vitamines et sels minéraux qui sert à la réalisation de potages et de pains moelleux.
- Giraumon turban: on le surnomme «bonnet turc». Une curiosité pour l’oeil à la chair ferme et sucrée qui se conserve longtemps.
- Pâtisson: ce fruit assez petit, en forme de disque et de couleur variable possède un goût d’artichaut. On le cuisine comme une courgette mais il est surtout décoratif.
- Courge spaghetti: la chair se décompose en fibres blanches au moment de la cuisson. Il se cuisine comme le spaghetti mais peut également se servir en salade froide.
- Coloquinte et gourde: les fruits à la pulpe amère et non comestible sont à réserver pour la décoration. On les enduit à la cire d’abeille pour prolonger la conservation.

 

Auteur: 
Agnès Speeckaert pour Magie des jardins
Description auteur: 

Agnès Speeckaert est journaliste et photographe, spécialisée dans le jardinage et les reportages de jardins. Dans sa famille, le jardinage s'est transmis de mère en fille. C'est pour aider ses copines à arranger leur jardin qu'Agnès a suivi des études d'horticulture et de paysagisme à Gembloux. Elle est aujourd'hui devenue la spécialiste du jardinage dans de nombreux magazines !


< Précédent