< Précédent

La beauté étoilée des sedums

Véritable aubaine pour les jardiniers, les sedums font partie de ces plantes qui poussent toutes seules et fleurissent généreusement dans les parterres de vivaces. Les plus tapissantes font merveille dans les rocailles et acceptent même de couvrir un coin de toiture.

 

Véritable aubaine pour les jardiniers, les sedums font partie de ces plantes qui poussent toutes seules et fleurissent généreusement dans les parterres de vivaces. Les plus tapissantes font merveille dans les rocailles et acceptent même de couvrir un coin de toiture.

Gras et fiers de l’être, les sedums (appelés aussi orpins) sont des plantes succulentes, tout comme les cactées. La texture charnue de leurs feuilles témoigne de leur résistance au manque d’eau. La diversité de ce genre est telle que l’on trouve des amateurs de plein soleil comme des adaptes de la mi-ombre. Les inflorescences estivales ou automnales sont composées de fleurs étoilées de couleur jaune, blanche, rose ou rouge qui font le régal des abeilles et des papillons. Certaines espèces qui restent naines sont idéales pour créer une bordure ou un tapis tandis que d’autres, plus élevées, gagnent à être plantées au sein des massifs parmi d’autres plantes vivaces. Les sedums sont très robustes et parfaitement résistants au froid. Il existe quelques rares exceptions, comme le Sedum sieboldii qui doit être cultivé en pot ou dans une serre alpine.

Conseils de culture:
La plantation se fait comme pour toutes les plantes vivaces pendant le repos de la végétation, en dehors des périodes de gel. Les plantes de rocaille sont installées en sol bien drainé, allégé de sable grossier ou de gravillons. Les plantes plus hautes sont d’autant plus vigoureuses qu’elles sont installées dans un sol enrichi d’engrais et gardant un peu de fraîcheur. Les touffes dressées sont rabattues à la fin de l’hiver. Elles sont éventuellement fractionnées tous les trois ans pour constituer de nouvelles touffes.

Perles de rocailles:
- Sedum acre. Surnommé orpin brûlant ou poivre des murailles, c’était l’épice du pauvre. Son feuillage persistant en minuscules rosettes vert clair se couvre en été de fleurs étoilées jaune acide. Il s’accroche dans la plus petite fissure d’un mur.
- Sedum album. L’orpin blanc se différencie par ses fleurs blanches un peu tardives et des feuilles vert foncé. Remplies d’un jus acidulé et rafraîchissant, les jeunes feuilles peuvent se déguster en salade. 

Stars des mixed-borders:
- Sedum spectabile. C’est l’espèce la plus courante des massifs fleuris. Elle porte des inflorescences rose clair, mais vous trouverez aussi les variétés ‘Brilliant’ à fleurs cramoisi vif, ‘Star Dust’ à fleurs blanches ou ‘Matrona’ rose pâle.
- Sedum telephium. Cette plante médicinale porte aussi le nom d’herbe à la coupure. Poussant spontanément sur nos talus, il se reconnaît à son feuillage vert glauque souvent teinté de rouge. Il a donné naissance au cultivar ‘Autumn Joy’, une splendide fleur automnale pour les massifs. Les fleurs sont d’abord vert pâle, puis virent au rouge, rose ou pourpre en septembre et enfin au roux en fin de saison.

 

Auteur: 
Agnès Speeckaert
Description auteur: 

Agnès Speeckaert est journaliste et photographe, spécialisée dans le jardinage et les reportages de jardins. Dans sa famille, le jardinage s'est transmis de mère en fille. C'est pour aider ses copines à arranger leur jardin qu'Agnès a suivi des études d'horticulture et de paysagisme à Gembloux. Elle est aujourd'hui devenue la spécialiste du jardinage dans de nombreux magazines !


< Précédent