< Précédent

L’anémone du Japon

Gracieuse, légère et florifère, l’anémone du Japon est une excellente plante vivace pour le jardin à la fin de l’été. En fleurs dès ...

 

Gracieuse, légère et florifère, l’anémone du Japon est une excellente plante vivace pour le jardin à la fin de l’été. En fleurs dès le mois d’août, elle renouvelle sa floraison jusqu’aux premières gelées.

Malgré leur apparence fragiles, les anémones du Japon ont une santé de fer. Elles résistent parfaitement à nos hivers et peuvent survivre dans un coin du jardin sans réclamer le moindre soin durant des années. Leur taille moyenne, entre 0,60 et 1,20m, permet de les accueillir dans tous les parterres et les variétés récentes, moins expansives que les anciennes, peuvent vivre dans un grand pot ou dans un bac plusieurs années. Dotées de 6 pétales soyeux, les grandes fleurs simples sont perchées sur des tiges si fines qu’elles semblent flotter dans l’air. A l’origine, les fleurs étaient teintées de rose tendre. Ce coloris, que l’on retrouve chez de nombreuses variétés (Anemone x hybrida), se marie bien à celui des hortensias, des sedums et des asters. La variété ‘Honorine Jobert’ porte des fleurs blanches, superbes pour illuminer les massifs ombragés.

Conseils de culture
- Emplacement. Installez-les entre des arbustes ou au milieu d’un massif de plantes vivaces, dans un emplacement ensoleillée ou semi-ombragé et surtout pas trop chaud. Une fois en place, il est difficile de déplacer la plante car les racines devenues épaisses aiment peu les déménagements. Le moindre fragment resté dans le sol bourgeonne et donne une nouvelle plante en quelques semaines.
- Plantation. Faites un grand trou de façon à pouvoir ameublir le sol sur deux fers de bêche de profondeur. Mélangez à la terre du compost car les plantes sont gourmandes et du terreau tourbeux capable de retenir une grande quantité d’eau.
- Entretien. Les anémones détestent la sécheresse. En été, la végétation est à son apogée et les boutons floraux se forment. Un sol trop sec peut faire avorter la floraison à venir. Les jeunes plantes y sont très sensibles alors que celles dont les racines sont installées profondément résistent mieux aux sécheresses passagères.
- En hiver. Comme pour toutes les plantes vivaces, il faut couper les tiges au ras du sol. Paillez la surface de la terre avec des feuilles mortes en automne et entretenez ce paillis avec des tontes de gazon pendant l’été. Les nouvelles feuilles ne sortiront qu’en avril ou en mai, pas d’impatience!

Agnès

Auteur: 
Agnès Speeckaert
Description auteur: 

Agnès Speeckaert est journaliste et photographe, spécialisée dans le jardinage et les reportages de jardins. Dans sa famille, le jardinage s'est transmis de mère en fille. C'est pour aider ses copines à arranger leur jardin qu'Agnès a suivi des études d'horticulture et de paysagisme à Gembloux. Elle est aujourd'hui devenue la spécialiste du jardinage dans de nombreux magazines !


< Précédent